Entretien avec Anna Apelqvist, Kivikstrand Hotell

En pente vers la mer, entouré de vergers, se trouve le charmant Kivik – une idylle estivale sur Österlen dans le sud de la Suède. Le long de la promenade, nous rencontrons Anna Apelquist qui, avec son mari, gère l’hôtel Kivikstrand. Le printemps est dans l’air et à l’approche de l’été vient leur haute saison. Ils ont beaucoup à préparer, mais Anna prend volontiers le temps de répondre à nos questions.

Cette belle maison n’a pas toujours été un hôtel. Comment tout cela a-t-il commencé ?

Nous avons acheté la maison en 2005 et avons commencé à la gérer comme une auberge. Petit à petit, nous avons rénové les chambres et pendant un certain temps, c’était une Chambre d’Hôte. Enfin, nous avons atteint la norme hôtelière, ce qui a été notre objectif dès le début. Nous avons maintenant 13 chambres et 30 lits et nous avons ouvert le restaurant il y a quatre ans.

Quel est, selon vous, le plus grand défi à relever ?

C’est une industrie où les profits sont habituellement faibles. Notre plus grand défi est la courte saison et la difficulté de trouver du personnel saisonnier. Vous gagnez tout votre argent en quelques mois seulement et le reste de l’année est consacré à la préparation de tout ce qui doit être réparé. Le fait que les lois et les règlements changent fréquemment constitue également un défi.

Quelle est votre stratégie pour obtenir autant de réservations que possible ?

J’utilise de nombreux canaux de vente, je l’ai fait dès le début. Évidemment, vous voulez vendre votre produit au plus grand nombre de personnes possible. Plus il y a de canaux nous représentant, mieux c’est ! En même temps, le site Web est d’une importance cruciale. Plus de 50% des réservations se font directement sur notre site web et nous évitons ainsi de payer des commissions aux canaux.

Y a-t-il des inconvénients à utiliser de nombreux canaux de vente ?

Au début, il y en avait. Quand j’ai commencé à utiliser les canaux de vente, c’était très stressant. Je notais avec le crayon et le papier : je risquais ainsi d’avoir des réservations dupliquées. J’avais un calendrier et je gérais tout manuellement, mais quand j’ai eu un bon système de réservation, tout est devenu beaucoup plus facile. J’ai commencé à utiliser Sirvoy en 2016. Le stress a disparu, j’ai gagné beaucoup de temps et j’ai pu mettre alors toutes les chambres disponibles. Quand j’ai changé à Sirvoy, j’ai vu une augmentation instantanée de 10-15% et je n’ai plus peur des doubles réservations.

A-t-il été difficile de démarrer et de mettre en place un système de réservation comme Sirvoy ?

Non, pas du tout ! En quelques heures seulement, vous avez Sirvoy opérationnel. En 1-2 jours, vous avez une belle page avec de bons textes et des images. Mon conseil est de l’essayer correctement et d’opter immédiatement pour la version Pro avec les chaînes. Il est vraiment payant d’avoir le plus grand nombre de canaux possible pour vendre votre produit. N’ayez pas peur ! C’est un système simple, un gamin de 13 ans pourrait installer Sirvoy.

Avez-vous des conseils à donner à d’autres personnes de l’industrie hôtelière ?

Oui! Un petit détail très important ! Vous pouvez apprendre beaucoup en analysant les statistiques. Dans Sirvoy, je vois facilement comment et quand les réservations ont été reçues les années précédentes. Cela m’aide à ajuster efficacement les prix pour la saison à venir. Avant Sirvoy, ça me prenait une demi-journée, maintenant ça ne prend que quelques minutes.

Et encore une chose. Il y a ceux qui ne pensent qu’à minimiser les coûts. Lâcher prise et lancez-vous!

« Vous avez un tel sentiment de fierté quand vous voyez et vivez le succès de votre hôtel », termine Anna en poursuivant ses préparatifs.

Le succès est garanti ! La haute saison approche et les clients du monde entier pourront profiter de l’atmosphère merveilleuse d’Österlen et de leur séjour dans le magnifique hôtel Kivikstrand.

« C’est un peu plus près du paradis ici », dit un dicton sur Österlen. En revenant le long du bord de mer, en côtoyant les pommiers fleuris, il est facile de se mettre d’accord.